Histoire

Voyage

 
Accueil
 
 



 

Histoire

Dossier(s) : Epoques > Antiquité > Crète antique > 

La civilisation minoenne

3'000 à 1050 av. J.-C.
© Hachette Livre et/ou Hachette Multimédia

Sommaire

 Le palais de Cnossos
 La période du minoen
 Les occupations successives

article précédent article suivant



La cour centrale du Palais de Cnossos
© Hannibal

La civilisation minoenne tient son nom du roi légendaire Minos. Son apparition marque l'introduction d'une architecture urbaine planifiée dont le centre est constitué par un palais. Elle connaît son apogée entre 2200 et 1450 av. J.-C.

Le palais de Cnossos
L'histoire de la Crète est difficile à établir. Tout un pan de cette histoire fut révélé par les découvertes de l'archéologue Heinrich Schliemann, à Mycènes et à Troie, et par celles de Arthur John Evans au milieu du XIXe  siècle, qui, poursuivant des études sur les pierres gravées, découvrit en 1900 le palais de Cnossos.

C'est grâce à ces fouilles archéologiques que nous est aujourd'hui connue la civilisation crétoise, dite aussi minoenne, du nom de Minos, roi semi-légendaire de Crète. Dans les années 1960, d'autres fouilles permirent la découverte d'un nouveau palais, à Zakros, et celle de la nécropole d'Archanès, qui livra encore des trésors de l'art minoen, aujourd'hui conservés au musée d'Héraklion. Il reste cependant que, si la chronologie de la civilisation minoenne est relativement établie, en revanche les méthodes utilisées pour mettre en lumière certains synchronismes sont plus fragiles. Les dates, en effet, ne sont qu'indicatives et probables, l'état des connaissances sur la richesse de cette civilisation étant loin d'être appréhendé dans sa multiplicité et son foisonnement.


La période du minoen
Au début du IIe  millénaire, dans les années 1900 av. J.-C. se situe une période de grandeur (minoen moyen), sans que l'on puisse dire avec certitude à quel bouleversement social correspond un tel changement: les villes s'enrichissent, de prodigieux palais-labyrinthes sont construits (Cnossos, Phaistos, Malia et Zakro).

Vers -1700, ces palais sont détruits par un tremblement de terre qui ébranle toute l'île; mais, sur les sites mêmes des ruines, d'autres palais vont être rapidement reconstruits. Cette période constitue le moment le plus fécond et le plus brillant de la civilisation minoenne.  

La fin de ces grands centres palatiaux a longtemps été mise en relation avec l'éruption du volcan de Thira (aujourd'hui l'île de Santorin, située au nord), qui aurait provoqué, en Crète même, d'effroyables tremblements de terre et un ras de marée submergeant les côtes de l'île.  

L'explication semble cependant plus complexe sur le plan historique et soulève de difficiles problèmes: d'une part, les effets de l'éruption, datée de -1500, ont certainement été beaucoup plus sensibles sur l'Est du monde égéen qu'en Crète même; d'autre part, la pluie de cendres encore visible sur l'île paraît d'une ampleur trop faible pour avoir provoqué la ruine des palais.  

Une seule certitude demeure: les palais ont été ravagés; et certains archéologues n'excluent pas l'hypothèse ancienne d'une conquête de la Crète par un ennemi extérieur, probablement les Mycéniens. A cette époque la Crète fut supplantée par Mycènes et ne joua plus de rôle politique notable dans le monde grec, bien que restant cependant un important centre commercial.


Les occupations successives
Conquise par Rome en 67 av. J.-C., la Crète passa à Byzance à la fin du IV e  siècle. Les Sarrasins s'en emparèrent en 825-826, mais les Byzantins la recouvrèrent en 961.

Elle tomba, en 1204, aux mains des Vénitiens. Ceux-ci en firent la pièce maîtresse de leur hégémonie en Méditerranée orientale, mais le détournement, au XVI e  siècle, des grandes voies maritimes, leur fut fatal et ils durent finalement l'abandonner en 1669, après l'avoir longtemps disputée aux Turcs.

L'île végéta sous la domination ottomane jusqu'au début du XX e  siècle. Son rattachement à la Grèce devint effectif en 1913.

article précédent article suivant
 
Pour en savoir plus
Grèce antique
Mycènes

 
Lieux à visiter

Grèce/Crète


 
Lieux liés

Grèce
Crète


 
Personnages liés

Evans, Arthur John
Minos


 

 
Accueil   |   Copyright   |   Contact

Réalisation Media Welcome - Tous droits réservés © 2007