Histoire

Voyage

 
Accueil
 
 



 

Histoire

Dossier(s) : Epoques > Antiquité > Crète antique > 

La période postminoenne


© Hachette Livre et/ou Hachette Multimédia

Sommaire

 La période postpalatiale
 L'activité économique
 Les influences extérieures
 L'homosexualité
 Le droit

article précédent article suivant



Déesse aux bras levés (période postpalatiale)
© Musée d'Héraklion

La période postpalatiale
La destruction des palais s'accompagne de la ruine des agglomérations, qui vont être remplacées par des habitats moins importants et plus rustiques, quand elles ne disparaissent pas totalement comme à Zakro. Durant la période postpalatiale (1400-1100), les traditions minoennes survivent cependant, et, si la Crète occidentale, jusque-là restée à l'écart des grands courants de circulation, s'anime, surtout dans la région de Khania (Kydônia), l'art a perdu sa fantaisie et sa vie, les modèles se figent, les motifs se stéréotypent.

L'activité économique
L'activité économique reste importante à cette époque. La Crète est un relais sur la grande route méditerranéenne est-ouest; elle participe d'ailleurs aux fondations coloniales de Cyrène, de Gela et peut-être d'Agrigente.  

On peut même parler d'une véritable «renaissance» crétoise. L'île joue, en effet, un grand rôle dans la structuration de la cité hellénique et dans l'élaboration de l'art grec archaïque. Drêros offre une agora primitive aux longs gradins superposés, toute proche du temple principal de la ville, sans égale à si haute époque en Grèce; de même la Crète révèle de petits sanctuaires de la fin de l'âge géométrique ou de l'âge orientalisant n'appartenant encore à aucun ordre et témoignant de recherches nouvelles sur la base du puissant héritage des temps préhelléniques: foyer central des temples de Prinias et de Drêros, banquette à offrandes de Drêros.  

Ainsi naquirent les premiers temples grecs de plan rectangulaire, avec ouverture sur le petit côté, colonnes entourant l'autel, toit plat mais surmonté d'une double pente, sans fermeture de tympan afin que la fumée puisse s'échapper. À Prinias, un étonnant décor sculpté en faible relief dans la pierre, à Drêros la triade apollinienne sculptée dans le bronze, qualifiés de «dédaliques», attestent le rôle joué par la Crète dans le renouveau de la sculpture grecque.

Les influences extérieures
La Crète n'échappe pas aux troubles qui, vers 1200, affectent le monde égéen; les sites de plaine sont abandonnés pour des cités-refuges où se perpétuent les traditions, malgré une forte influence des nouveaux venus, les Doriens.  

Cette influence se manifeste par l'adoption quasi générale du dialecte dorien et par des institutions qui évoquent celles de Sparte. Les historiens anciens conservent l'image d'une société dominée par une aristocratie guerrière organisée en classes d'âges et d'une éducation dont le schéma rappelle celui de la grande cité du Péloponnèse.

L'homosexualité
Comme dans le cadre de cette dernière, un rôle important est conféré à l'homosexualité masculine. La coutume, rapportée par Ephore, de l'enlèvement du jeune homme aimé et sa retraite, loin de la cité, auprès de son amant adulte inscrit nettement cette séquence homosexuelle dans le cadre d'antiques pratiques initiatiques. Elle la donne non pas comme une déviance, mais comme fortement complémentaire d'une hétérosexualité, seule capable d'assurer la reproduction de la cité.  

La pratique de mariages collectifs, pour les jeunes gens arrivés à l'âge adulte, est d'ailleurs attestée. Les inscriptions crétoises des époques archaïque et classique confirment, dans leur vocabulaire, l'importance de cette organisation de la société en clubs d'hommes (rôle de l'andreiôn, la maison des hommes, et fréquence des termes relatifs à l'homosexualité et à l'organisation en classes d'âges).

Le droit
L'évolution du droit est mieux connue en Crète qu'ailleurs grâce à un texte fondamental gravé sur un mur de Gortyne, au début du V e  siècle, mais dont les prescriptions remontent, pour l'essentiel, aux VII e et VI e  siècles.  

Ce code concerne les affaires de famille, mais aussi les questions soulevées par la dépendance et l'esclavage, les attentats aux m|oe|urs et les dommages causés par les animaux.

article précédent article suivant
 
Pour en savoir plus
Crète antique

 
Lieux à visiter

Grèce/Crète


 
Lieux liés

Grèce
Crète


 
Périodes liées

Antiquité
Crète antique


 
Accueil   |   Copyright   |   Contact

Réalisation Media Welcome - Tous droits réservés © 2007