Histoire

Voyage

 
Accueil
 
 



 

Histoire

Dossier(s) : Epoques > Préhistoire > Le Néolithique > 

Diffusion autour du Bassin méditerranéen


© Hachette Livre et/ou Hachette Multimédia

Sommaire

 Damas, l'Euphrate et le Jourdain
 Le Sahara égyptien
 Le Sahara central
 L'Europe
 L'Extrême-Orient
 Les Amériques

article précédent article suivant



Le processus de néolitisation en Europe

Damas, l'Euphrate et le Jourdain
Si le natoufien n'est pas la première phase de la néolithisation au Proche-Orient, il présente déjà certains éléments caractéristiques, notamment l'habitat et le matériel de broyage. Un peu plus tard apparaissent la pointe de flèche (transformation de la chasse) et les premières figurines féminines (nouveauté idéologique).  

Au néolithique précéramique naissent les principaux éléments de la néolithisation dans trois régions: la plaine de Damas, le moyen Euphrate et la vallée du Jourdain.  A Mureybet, vers -8000, il existe un village de maisons rondes accolées les unes aux autres, avec des toits en terrasse. L'agriculture n'est pas encore pratiquée, mais les céréales sauvages sont déjà utilisées. Seuls les gros mammifères sont chassés, et la pêche n'est plus pratiquée. La stratégie alimentaire diffère donc de celle du natoufien, où le milieu était exploité de manière indifférenciée.  

A Tell Aswad, près de Damas, une véritable agriculture (blé, pois, lentilles, orge) existe dès -7800, alors que le blé sauvage ne pousse pas autour du village, ce qui démontre une invention extérieure. Dans la région, l'agriculture (-8000 à -7000) est donc antérieure à l'élevage (-7000 à -6000), sauf au Zagros. La céramique se généralise vers -6000, alors que la néolithisation est achevée, même si certains groupes sont moins avancés que d'autres.

Le Sahara égyptien
Les habitants de la vallée du Nil, vers -10'000, sont des chasseurs-cueilleurs. A l'époque, le Sahara, où s'achève une longue période aride, est vide; il commence à se peupler vers -8000, à partir de la vallée, où la néolithisation débute, vers -7000, par l'élevage bovin.  

L'agriculture (blé, orge) n'apparaît que vers -6100. Des villages sont attestés à la même époque. Dans la vallée, en retard par rapport au Sahara, l'agriculture n'apparaît pas avant - 4000. L'économie de production et les nouvelles structures sociales y ont été le fait, au moins en partie, des pasteurs du désert occidental, contraints de quitter le Sahara en voie de désertification.

Le Sahara central
Dans les montagnes du Sahara central s'installe, vers -7500, un centre autonome de néolithisation. La céramique, le matériel de broyage, la hache polie et l'arc y sont déjà présents, ce qui implique une origine plus ancienne. La chasse, la pêche et la cueillette sont les activités principales. L'agriculture pourrait débuter dès cette époque, en revanche, l'élevage n'apparaît pas avant le Ve millénaire. Mais on ignore s'il s'agit d'une domestication locale - le bœuf sauvage existe, mais pas la chèvre, ni le mouton - ou d'une importation en provenance du Sahara oriental.  

L'Afrique du Nord et le reste du Sahara connaîtront une néolithisation progressive, qui sera plus tardive au Sahel. Plus au sud, il existe d'autres foyers de néolithisation, en particulier autour du golfe de Guinée et au Soudan. L'Afrique australe et orientale ne connaîtra l'agriculture et surtout l'élevage que vers le début de notre ère, en même temps que le métal.

L'Europe
La néolithisation de l'Europe, de la Grèce à l'Atlantique, est liée à une diffusion d'idées et à une colonisation. Dans le premier cas, il y a acculturation progressive de groupes qui perdent lentement leur identité; dans le second cas, les colons néolithiques réduisent, sous la pression démographique, les territoires des derniers chasseurs.  

L'idée d'une colonisation-invasion massive et rapide n'a plus cours aujourd'hui; l'acquisition des caractères du néolithique ne s'est pas faite d'un bloc, et les échanges entre premiers fermiers et derniers chasseurs ont dû être nombreux. Ainsi, dans le midi de la France, le mouton est présent avant la poterie et l'agriculture. Ailleurs, la céramique a parfois précédé les nouvelles activités économiques.  

Quoi qu'il en soit, l'apparition de l'agriculture et de l'élevage marque en Europe un retard sur la néolithisation au Proche-Orient; il faudra plusieurs millénaires avant que les îles Britanniques et la Scandinavie ne soient touchées. Cela représente une lente migration des idées et des hommes, d'environ 25 km par génération, selon deux axes - l'un méditerranéen, l'autre danubien - et qui a réduit peu à peu la part des derniers chasseurs, avant leur disparition définitive.  

Le premier néolithique européen comprend donc une société égalitaire, peu différenciée, et une agriculture itinérante. Le néolithique ancien de la Méditerranée occidentale est caractérisé par sa céramique cardiale. Les influences néolithiques ont longé les côtes, acculturant peu à peu les groupes de chasseurs. La progression se poursuit le long de l'Atlantique jusqu'à la Vendée. La colonisation a probablement été moins importante que la diffusion des idées dans des groupes pratiquant de manière intensive la chasse et la récolte des légumineuses.  

L'économie s'adapte aux biotopes méditerranéens, qu'elle dégrade rapidement. L'agriculture débute vers - 4900 en Provence ( France), mais l'élevage du mouton est présent sur le littoral français dès - 6000.  
 

L'Extrême-Orient
La Chine a vécu une néolithisation précoce, encore mal connue. Cette immense région possède une grande variété de climats, qui a permis toutes les combinaisons d'expériences.  

La Chine du Nord, autour de la vallée du fleuve Jaune, a cultivé le millet dès -5500. Le porc, la poule, le chien sont domestiqués; par contre, le bœuf et le mouton ne jouent qu'un rôle mineur. Au sud, la culture du riz est presque aussi ancienne: le village de Hemudu est daté de -5000 à -4700 environ.  

La néolithisation s'étend, au Japon, sur une très grande période. Dès -10000, les chasseurs-cueilleurs se sédentarisent et fabriquent la poterie la plus ancienne du monde. L'outillage lithique comprend, outre une tradition paléolithique, la hache polie, le matériel de broyage, l'hameçon et le poids de filet. L'arc date de -9000, au moment où le microlithe est abandonné. Les premières cultures (sarrasin, courge, légumineuses, mûrier) datent de -4600. Les espèces domestiques ont été importées de Chine, ainsi que le riz, cultivé vers -1400 seulement.

Les Amériques
La néolithisation y est un phénomène parfaitement autonome. Les milieux écologiques y sont encore plus variés que dans l'Ancien Monde.  

Ainsi, au Pérou, la domestication des plantes débute sur les hautes terres avec le haricot et la courge. Le maïs apparaît vers -5500, la pomme de terre plus tard encore; la domestication de l'alpaga et du lama se fait vers -4500 et va jouer un rôle essentiel. Mais, dans un premier temps, le mode de vie ne change guère: les hommes continuent à suivre les déplacements saisonniers des animaux. Sur le littoral, la sédentarisation est antérieure à l'économie néolithique; l'économie agropastorale ne prédomine que vers -2500. La céramique, qui apparaît à cette époque, joue un rôle plus modeste que dans l'Ancien Monde.  

Au Mexique, la culture du maïs débute vers -5700, et le coton est connu vers -5000. Cependant, dans le bassin de Mexico, où les ressources naturelles sont accessibles toute l'année dans une même zone, la sédentarité date de -6000, et précède largement l'agriculture.

article précédent article suivant

 
Lieux liés

Irak
Chine
Mexique
Pérou


 
Thèmes liés

Alimentation


 

 
Accueil   |   Copyright   |   Contact

Réalisation Media Welcome - Tous droits réservés © 2007