Histoire

Voyage

 
Accueil
 
 



 

Histoire

Dossier(s) : Thèmes > Les techniques > 

L'agriculture


© Olivier AURENCHE, professeur Lyon

Sommaire

 L'apparition de l'agriculture
 Les céréales
 L'élevage
 Les outils agricoles
 La poterie
 Le tissage et la vannerie

article précédent article suivant



L'expansion historique de l'agriculture
5000 av. J.-C. - XVIe siècle
Carte Hachette
L'apparition de l'agriculture
C'est entre -10'000 et -8'000 que l'humanité découvre, simultanément dans plusieurs régions, l'agriculture, puis l'élevage. L'agriculture est le résultat de la manipulation, consciente ou inconsciente, de plantes sauvages cueillies et sélectionnées pour leurs qualités nutritionnelles. Le Proche-Orient a choisi plusieurs espèces de blé et l'orge, l'Asie le riz et le millet, l'Afrique le sorgho et le millet. De nouveaux outils (faucilles, houes, bâtons à fouir, meules, molettes et plus tard araire) accompagnent ces changements.

La céramique, apparue vers -6'000, fait aussi partie de la panoplie néolithique. L'élevage est le résultat d'une familiarité croissante avec des espèces animales qui faisaient jusqu'alors l'objet d'une chasse préférentielle : dans le Proche-Orient, ce sont d'abord les chèvres et les moutons, puis le bœuf et le porc. Le chien, domestiqué individuellement dès -12'000, a pu jouer un rôle non seulement pour la chasse, mais aussi pour le rabattage des troupeaux. L'élevage permet l'utilisation des produits laitiers et l'exploitation des toisons transformées en tissus.

Cette "révolution néolithique" qui transforme l'homme en maître de la nature s'accompagne d'autres mutations, d'ordre psychologique ou social : les maisons rondes semi-enterrées des chasseurs-cueilleurs font place aux grandes maisons rectangulaires, construites sur un sous-sol aménagé. Les agglomérations se structurent : un "bâtiment communautaire" (salle de réunion, maison des hommes, maisons des morts ?) se distingue des maisons ordinaires. Un couple de "divinités" s'installe : une divinité féminine, représentée nue, les mains soutenant la poitrine, est associée à une divinité mâle d'abord représentée sous une forme animale (le taureau), puis bientôt, humaine. Tous les panthéons orientaux postérieurs seront issus de ce couple fondateur. L'ensemble de ces "inventions" définitivement acquises dans l'ensemble du Proche-Orient vers -7'000 se transmettent ensuite à l'ensemble de l'Europe.

Depuis le nord du Proche-Orient (Levant, hautes vallées du Tigre et de l'Euphrate) ces populations conquièrent aussi de nouvelles terres où l'agriculture n'est possible que grâce à un apport d'eau artificiel (irrigation par canaux) compensant le déficit en pluie : la Mésopotamie méridionale devient à partir de -4'000 le creuset des premières sociétés urbaines dont l'apport majeur à l'histoire de l'humanité est représenté, notamment, par l'invention de l'écriture.

Les céréales
Les céréales sauvages qui, dans le Proche-Orient, poussaient aux pieds des forêts de chêne couvrant alors les piémonts du Taurus et du Zagros, ont d'abord fait l'objet d'une cueillette avant d'être semées dans les champs à proximité des villages. L'orge, le blé engrain et le blé amidonier sont les plus anciennes céréales mises en culture vers -8'000. L'amidonier est l'ancêtre du blé dur qui, aujourd'hui encore, est consommé sous forme de semoule ou de pâtes alimentaires. Le blé tendre, qui sert à fabriquer le pain, est, lui, le résultat d'un croisement probablement involontaire du blé dur avec une mauvaise herbe.

Les céréales étaient et restent la base de la nourriture humaine (bouillies, galettes), mais aussi des premiers animaux domestiques (paille, balle).

L'élevage
Le premier animal domestique est le chien, dès -12'000. Plus tard vers -8'000, après avoir vainement tenté de convaincre la gazelle, l'homme domestique la chèvre, puis le mouton. Vient ensuite le bœuf. Ces trois espèces vivent en troupeaux, fournissent des laitages et, pour les deux premières, leur toison qui peut être tissée. La troisième offre des possibilités de portage et de traction, notamment pour l'araire. En outre, ces ruminants sont complémentaires de l'homme, car ils se contentent pour leur nourriture des parties des céréales (paille, balle) que l'homme ne consomme pas lui-même (grains).

Les outils agricoles
Même si certains d'entre eux servent aussi à la cueillette, les premiers outils agricoles sont les couteaux à moissonner, à manche rectiligne, bientôt remplacés par les faucilles, à manche courbe. Dans tous les cas, les éléments tranchants sont des lames de silex mises bout à bout.

Pour travailler la terre, on utilise le bâton à fouir, lesté d'un bloc de pierre enfilé à la base, ou la houe à manche en bois et lame en silex qui permet en outre de creuser des canaux d'irrigation. L'araire, en bois, n'apparaît que plus tard. Le traitement des céréales (broyage) nécessite l'emploi de meules et de molettes.

La poterie
C'est vers -6'000 que les premiers récipients en terre cuite font leur apparition. Plusieurs techniques permettent la mise en forme de la pâte argileuse rendue malléable par un ajout d'eau : creusage d'une motte, montage au colombin. Le tour de potier n'apparaît probablement pas avant -3'000. La cuisson des vases se fait en aire ouverte (vases empilés recouverts de combustible), puis, très vite, dans un four où le contrôle de la température est plus aisé.

Les premiers vases servent à la conservation, la préparation ou la consommation des aliments. Ils remplacent dans ces usages des récipients en matériaux périssables (outres en peau, vases en bois).

Le tissage et la vannerie
La domestication des premières espèces animales (chèvres, moutons) permet la transformation des toisons par filage (fuseau) puis tissage (métier horizontal) de la laine. Les premières fibres végétales tissées sont le lin. La couture s'effectue à l'aide d'aiguilles à chas en os, connues depuis la fin du paléolithique pour coudre les peaux. La vannerie transforme d'autres fibres végétales (roseaux, joncs) en nattes ou en paniers.

article précédent article suivant
 
Pour en savoir plus
Le Néolithique
L'influence des civilisations voisines
Préhistoire et civilisation harappéenne
L'économie de l'Indus
Le Néolithique
Mésopotamie

 
Thèmes liés

Alimentation
Techniques


 

 
Accueil   |   Copyright   |   Contact

Réalisation Media Welcome - Tous droits réservés © 2007